Love & Gratitude

©2019 by i. Proudly created with Wix.com

 
  • Liantsoa R

Première expérience chez l'habitant en Nouvelle-Zélande

Mis à jour : 15 nov 2019



Habiter chez l'habitant est une expérience intéressante que je recommanderai bien. Mais si tu pars dans un lieu pour des vacances et te reposer, cela peut ne pas te convenir. Car sur la plateforme sur laquelle je suis passée pour trouver mon 1er hébergement, l'habitant m'héberge en échange d'un service que je lui rend. Cela peut être très intéressant pour les voyageurs qui voyagent longtemps pour plusieurs mois et souhaitent faire des économies sur l'hébergement. Effectivement, même si tu voyages en prenant tous le temps l'option le moins cher, i.e les auberges de jeunesse, à long terme, cela peut vite devenir très cher.


Donc pour trouver des hôtes prêts à t'héberger en échange d'un service, tu peux te tourner vers 3 différentes plateformes : Wwoofing, Workaway et HelpX. Et j'ai trouvé mes premiers hôtes sur HelpX où en échange d'une chambre et de la nourriture, j'ai aidé un couple de retraités dans leur tâche quotidienne. En tout cas, ici en Nouvelle Zélande, il y a plus d'hôtes présents sur HelpX que sur Workaway. Le Wwoofing, lui est plus dédié aux agriculteurs bio, donc dans des fermes assez loin de la ville.


Avant d'arrivée chez mes hôtes, je me posais des milliards questions et j'étais un peu stressée. C'est vrai qu'avant de venir, j'ai déjà discuté avec le couple par mail et j'ai vu que ces hôtes avaient déjà beaucoup héberger d'autres HelpXer avant mais l'inconnu nous fait toujours un peu flipper. Comme je suis une femme qui voyage seule, pour choisir mes hôtes, je vaille toujours à ce que l'hôte à qui je m'adresse ne soit pas un homme seul (par choix personnel), qu'il ne vive pas au milieu de nulle part et que l'endroit reste accessible facilement en transport en commun et qu'il ait déjà hébergé d'autres personnes et reçu des avis positifs. Mais l'important est surtout de marcher à l'instinct. Je pense que c'est très essentiel d'écouter son instinct, par exemple quand je lis la description d'un hôte, mon instinct me dit si ça peut être intéressant ou pas, safe ou pas. Et surtout, il ne faut pas accepter n'importe quelle proposition sous prétexte que tu ne trouves rien. Il faut toujours avoir un plan B et avoir les moyens de partir d'un endroit si ça tourne mal.


En tout cas pour cette fois, mon instinct ne m'a pas fait faux bond et le couple que j'ai rencontré était très accueillants et bienveillants. C'était vraiment comme si j'allais chez mes grand-parents. Ils m'ont posé énormément de questions et étaient vraiment contents de partager la culture néo-zélandaise, leur savoir et leur connaissance avec moi. C'était vraiment une expérience très enrichissante. En fait, le fait d'avoir partager tous les repas avec eux pendant une semaine nous a vraiment permis de bien discuter. Bref, je me suis vraiment senti bien, leur maison était très confortable et j'avais tout l'espace de vie qu'il me fallait. Quand aux tâches que je devais réaliser, j'ai surtout fait de tâches ménagères et c'est pratiquement toutes les sortes de tâches que tu ferais chez toi pour entretenir ta maison : dépoussiérer, passer l'aspirateur, passer la serpillière. J'ai également fait des tâches de jardinage, ce qui était très nouveaux pour moi car avant d'être voyageuse, je travaillais dans un bureau, assise sur une chaise toute la journée, du coup les tâches de jardinage m'ont vraiment paru un peu plus difficiles car je n'étais pas habituée. Mais c'est pour cela aussi que je voyage, pour avoir la chance de découvrir de nouvelles choses. Cependant j'ai bien vu qu'avoir un jardin demande énormément de boulots, c'est pour cela d'ailleurs que le couple avait besoin d'aide sinon ç'aurait été difficile pour eux de gérer leur vie bien chargé en volontariat dans les associations, s'occuper des petits enfants et de gérer leur grande maison.


Néanmoins, il y a 3 points que je souhaiterais bien souligner. Premièrement, être hébergée et nourrie étaient une très bonne chose, par contre, le fait de partager tous les repas avec les hôtes font qu'au final en plus des 3 à 4 heures de travail que tu fais, tu es toujours avec eux, et c'est normal de les aider à débarrasser la table à la fin du repas, de continuer à discuter, d'essuyer la vaisselle et de continuer encore à discuter. Au final, tu passes énormément de temps avec tes hôtes en plus des 3 à 4h que tu fais et tu participes au final énormément à la vie de famille. C'est un choix, à toi après de voir si ça te convient ou pas. Deuxièmement, avec mes hôtes, il y avait des horaires fixes et une liste de tâche donc habituellement on commençait vers 9h et on terminait vers 12h30 - 13h. Personnellement, je trouvais que c'était une bonne chose car j'avais mon après-midi de libre après. Donc tu vas devoir te réveiller à des heures fixes comme si tu allais "travailler". Et c'est d'ailleurs quelque chose que j'aimerais essayer de faire car en ce moment, mon hôte me donne la possibilité de faire mes heures au moment où je veux dans la journée et j'ai tendance à me réveiller tard,ce qui fait qu'après je prend du temps sur mon après-midi. Et dernier point, le respect et les bonnes manières ici sont les mêmes qu'en France, donc tu ne seras pas trop paumé de ce point de vue là.


En quelques mots, habiter chez l'habitant est une expérience unique. Elle te permet également de vraiment baigner dans le quotidien des locaux et c'est la grande différence entre voyager et faire des vacances. Mais attention, il n'y a pas de généralités, chaque famille a sa manière de fonctionner car chaque personne est différente. Et toute dernière chose, il n'y a pas que les familles qui ont besoin d'un coup de main, il y a aussi des associations locales voir même des hôtels à qui tu peux rendre service et ils t'hébergent et/ou te nourrissent en retour.


Si tu as des questions surtout n'hésites pas à m'envoyer un message en commentaire ou dans mon formulaire de contact. Je serai ravie de te lire.


Love&Gratitude